Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
29 mai 2007 2 29 /05 /mai /2007 14:50
J'ai reçu aujourd'hui d'un de mes correspondants, Alain Vassy, le mél dont le texte suit. C'est un complément très intéressant à mon article récent sur le même sujet.anti_bug_fck

Pentecôte signifie cinquantième jour en grec (cinquante jours après Pâques). C'est le jour de la donation de la torah, cinquante jours après la sortie du Sinaï..
 
Cinquante est un nombre doublement sacré, le produit de 7 (nombre sacré, nombre de la semaine en souvenir du nombre de jours de la création) par lui-même PLUS 1.
50=7*7+1
Il faut donc laisser passer sept fois sept jours et c'est le suivant qui est le bon.
 
Le processus "du suivant" est un grand classique. Le suivant est ce qui renouvelle, le petit ajout qui change tout..
Trois (les trois dimensions, la trinité) est aussi 1+1 (= deux) complété par le suivant : le père et la mère, l'homme et la femme ne sont pas une simple addition puisque le fruit de leur union, le troisième, l'enfant, change la dimension d'amour. Il sont devenus co-créateurs. "J'ai acquis un homme de par Yahvé (Gn 4:1)". Deux c'est le couple, trois c'est la famille. C'est pourquoi il faut dire que l'esprit procède du Père ET du Fils.
Les trois points sont aussi le symbole de reconnaissance des Francs-Maçons. Pour les païens le trois signifie l'apparition de l'homme debout (le 1) fruit de l'union du ciel et de la terre.
 
De même sept est construit sur la mêrme base de deux fois trois + "le suivant".
Deux fois trois, c'est par exemple les six points qui, dans le repère orthonormé sur chaque axe (+1 et -1), déterminent la taille de la sphère. Ce sont les deux fois trois points qui déterminent "la largeur, la longueur, la hauteur et la profondeur" selon Paul (Eph; 3:18). Et le point suivant c'est le centre. On pourrait aussi dire deux familles plus leur lien (Dieu ou l'église). C'est d'ailleurs ce suivant (le septième jour, Shabbat), qui est sacré. Sept représente la sagesse de Dieu, la complétude. (7 est aussi le nombre de "planètes visibles" connues des antiques, lune et terre incluses)
 
Notons au passage
  • qu'il existe un autre nombre sacré le 12 (12 apôtres, etc. qui additionné avec 3 et 7 donne 22 le nombre de lettres de l'alphabet hébreux, 3,7,12 étant les trois nombres sacrés de la kabbale). 12 n'est pas de même nature additive, c'est au contraire la division du cercle en triangles équilatéraux. C'est donc une origine mathématique et astronomique.
  • que 40 est un long temps indéterminé, plutôt maléfique (Déluge, Quarante ans dans le désert, Quarante coups de fouets, Départ de Jésus/Ascension, ce qui ne fut pas plus drôle, comme sépartion pour les apôtres et la Vierge, que la mort, ....vivement la Pentecôte).
  • que d'autres sont utilisés comme le 70, le 77, le 7 fois 77,
  • et dans un autre registre le chiffre de Satan et de la bête 666 soit trois fois le chiffre de la lettre O, sixième lettre de l'alphabet hébreux, pour HOrOdOs, c'est à dire la sinistre dynastie des Hérodes persécutrice de la petite communauté chrétienne - les judéo-chrétiens - en Palestine avant la disapora).
 
Supprimer le lundi de Pentecôte sous prétexte que (par erreur et par proximité avec le dimanche) on a pris l'habitude de fêter la Pentecôte le dimanche est un mauvais coup porté aux racines chrétiennnes. La Pentecôte c'est le LUNDI! Cela n'aurait pas été difficile de supprimer plutôt le 8 mai ( récemment établi par Giscard), nous avions assez avec le 11 Novembre, surtout que ce n'est pas nous qui avons gagné la dernière guerre. En outre le mois de mai est un gruyère. Cela me rappelle le calendrier décadaire de la révolution établi dans la même intention.
Fillon étant catholique, on peut espérer qu'il supprimera cela l'année prochaine. D'ailleurs ça marche mal!
 
Toute cette mesquinerie me rappelle un peu la suppression du concept de vacances scolaires de Pâques (dans notre enfance les vacances allaient du samedi des Rameaux au dimanche de Quasimodo, quelques soient les dates de Pâques). Donc on était toujours au milieu des vaccances le jour de Päques. Une semaine pour s'y préparer (la semaine sainte), une semaine pour s'en réjouir, après la fête.
 
A quand la suppression des vacances de Noël ?

Partager cet article

Repost0

commentaires